UNESCO : reconstruction à Mossoul de deux églises chrétiennes. L’accord entre la Directrice générale et le Ministre de la Culture des Emirats Arabes Unis pour sauver le patrimoine chrétien

10 octobre 2019

Accueil > Actualités > UNESCO : reconstruction à Mossoul de deux églises chrétiennes. L’accord entre (...)

Le 10 octobre 2019, Audrey Azoulay, Directrice générale de l’UNESCO, et Noura bint Mohammed Al Kaabi, Ministre de la Culture et du Développement du savoir des Emirats Arabes Unis, ont signé un accord sur la réhabilitation de deux églises catholiques syriennes dans la ville irakienne de Mosul.

© UNESCO/Christelle ALIX

La rencontre entre la Directrice générale de l’UNESCO et le Ministre de la Culture et du Développement du savoir des EAU s’est tenue au Siège de l’UNESCO, en présence de M. Abdulrahman Hamid al-Husseini, Ambassadeur d’Irak en France.

Le soir du même 10 octobre, une réception organisée par les Émirats Arabes Unis au Musée des arts décoratifs de Paris a fait suite à l’accord en question. Madame Noura Bint Mohammed Al Kaabi a souligné la valeur de la visite de Sa Sainteté le Pape François à Abou Dhabi, en utilisant des mots de gratitude pour la signature de l’important "Document sur la Fraternité humaine pour la paix mondiale et la coexistence commune" du 4 février 2019, à la lumière du-quelle, aux Émirats arabes unis, “Year of Tolerance was declared, a year-long government initiative to promote openness and respect coexistence where we extended an invitation to His Holiness Pope Francis to visit Abu Dhabi in what was a historical moment”.

Il est en effet particulièrement significatif que les Émirats Arabes Unis, pays où la majorité de la population est de profession islamique, apportent une réelle contribution pour la reconstruction des églises de culte catholique.
C’est une nouvelle progression pour la Restauration des sites qui, à Mosul, manifestent, témoignent et transmettent sa spécificité : la diversité culturelle.
Une étape cruciale pour les chrétiens orientaux qui font partie de la citoyenneté de la ville, un phare pour son avenir.

Document sur la Fraternité humaine pour la paix mondiale et la coexistence commune du 4 février 2019

Vieille ville de Mossoul

Mossoul, entre 2014 et 2017, a été le théâtre de l’une des plus grandes batailles civiles depuis la Seconde Guerre mondiale. Comme on pouvait s’y attendre, les citoyens ont été touchés, marqués, non seulement par la violence dont ils ont été témoins, mais aussi par une urgence humanitaire d’une ampleur inhabituelle. L’accord consiste en une ajoute à l’initiative de l’UNESCO Revive the Spirit of Mosul. Les pétitionnaires ont déclaré que la réhabilitation de ces églises est importante non seulement en raison de leur valeur en tant que patrimoine culturel, mais aussi en tant que symbole pour la communauté qui, pendant des siècles, vit en paix et préserve les différences religieuses au sein du même noyau civil.

L’église Al Tahera (1862) a subi de graves dégâts ces dernières années, certains de ses murs ont étés détruits. L’église de l’église Al-Saaa’a (1873) a été endommagée pendant l’occupation de Daesh et de son couvent pillé. Lors de la rencontre entre le Ministre et le Directeur général, le Frère Nicolas Tixier et Olivier Poquillon ont représenté l’Ordre dominicain. Aujourd’hui encore, l’Ordre Dominicain est un pont entre les communautés, autant qu’il l’a été depuis le 18ème siècle.

L’UNESCO soutient la reconstruction de Mosul, son histoire, la spécificité de la pluralité qui la constitue.

© UNESCO/Christelle ALIX

Mosul, grâce à une intervention concrète de l’Assistance internationale, grâce aussi aux nouvelles générations qui se préparent à participer aux projets de reconstruction, réaffirme sa prédilection pour le dialogue, pour la diversité culturelle, qui jour après jour cherche le chemin pour se rétablir.

Il y a tout juste un an, le Saint-Père le Pape François écrivait que « La bonne politique est au service de la paix » [MESSAGE DU SAINT-PERE POUR LA CÉLÉBRATION LII JOURNÉE MONDIALE DE LA PAIX].

Article rédigée par Dr. Elena De Panfilis

Voir aussi :

Réunion internationale sur le patrimoine mondial à intérêt religieux en Europe Orientale. Intervention de Mgr Francesco FOLLO, Saint-Siège. Erevan (Arménie), 18-22 avril 2018

Le Saint-Père accueille en audience les surintendances irakiennes chiite et sunnite, chrétienne, yézidie et mandéenne/sabéenne et le Conseil de sécurité des Nations Unies adopte une résolution historique en faveur de la protection du patrimoine. 29 mars 2017

À l’Institut Supérieur des Sciences Religieuse "S. Maria di Monte Berico", Italie : colloque sur le Patrimoine culturel à intérêt religieux. Lectio magistralis de Mgr Francesco Follo. Verona et Vicenza, 9-11 mars 2017

Conférence pour la sauvegarde du patrimoine culturel dans les zones de conflit. Abou Dhabi, 2-3 décembre 2016

Le patrimoine culturel est en grande partie immatériel. Revue des Missions Étrangères de Paris, n° 514, mois de mars 2016

Adhésion du Saint-Siège à la Convention pour la protection des biens culturels en cas de conflit armé avec Règlement d’exécution, 1954. La Haye, 24 février 1958

Document(s)

Document sur la Fraternité humaine pour la paix mondiale et la coexistence commune du 4 février 2019