18-19 novembre 2019

UNESCO, 40e CONFERENCE GENERALE : LE FORUM DES JEUNES

11e SESSION DU FORUM DES JEUNES

Accueil > Actualités > UNESCO, 40e CONFERENCE GENERALE : LE FORUM DES JEUNES

La 11ème session du Forum des jeunes, parallèle à la 40ème Conférence Générale, a eu lieu au siège de l’UNESCO les 18 et 19 novembre 2019. Les jeunes ont travaillé sur le thème « Espaces de jeunesse en action » et ils ont été invités à donner leur contribution à la réflexion stratégique de l’UNESCO.

Le Saint-Siège a participé à ce Forum : il a été représenté par Monsieur Azeez Sadeq, de nationalité iraquienne, vivant en France, membre de New Humanity, une ONG d’inspiration catholique, partenaire de l’UNESCO avec le statut consultatif.

Le jeune M. Azeez SADEQ

Pour le préparer à ce Forum, la Mission d’observation du Saint-Siège auprès de l’UNESCO a lui fait un entretien, avec questions-réponses disponibles ci-après :

1. Je vous remercie de bien commencer avec quelques mots sur vous-même.

Je suis Azeez SADEQ, 23 ans, réfugié Chrétien Irakien de Ninive. Étudiant en Technico-commercial au Saint Jean-Baptiste de la Salle. Victime de la guerre, de la violence et de Daech. Réfugié politique en France depuis 5 ans. Je donne des conférences sur mon expérience de la violence et des conflits et comment je le vis grâce a ma foi chrétienne.

2. La 11ème session du Forum des jeunes de l’UNESCO se déroulera autour du thème « Espaces de jeunesse en action ». Le but sera de débattre sur les engagements significatifs des jeunes avec l’UNESCO et pour les activités de l’UNESCO. A quelle occasion vous avez eu une première approche avec l’UNESCO, dans quel domaine ? Décrivez.

J’ai été invité par les jeunes du Mouvement des Focolari à faire partie du Comité d’organisation du Genfest sous le Patronage de l’UNESCO, avec le soutien de la commission nationale des Philippines, en juillet 2018. Le Genfest, est un rassemblement international de plus de 10 000 jeunes de 100 pays différents dont le titre était « Au-delà de toutes les frontières » J’ai pu témoigner devant ces jeunes de mon histoire en Irak. Malgré le mal qui m’a été fait, je crois que chaque personne et chaque peuple possède un trésor qu’il faut le partager. Dans le drame que j’ai vécu, j’ai compris que, pour désarmer la violence, un sourire donné peut ouvrir un petit espace de paix.

3. Quel sont vos attentes envers ce Forum ?

Ce que j’attends de ce forum, c’est que les États membres puissent entendre le désir des jeunes dans le monde d’un réel changement pour réduire les inégalités et la corruption. Parce que notre monde a besoin d’une espérance de paix pour mette fin à tous les conflits qui résultent de ces problèmes.

4. Comment voyez-vous votre tâche d’être une sorte de porte-parole qui représente les jeunes de l’Eglise Catholique dans le monde à l’occasion de Forum ?

C’est une grande mission et beaucoup de responsabilité d’être présent au Forum pour représenter les jeunes chrétiens. Je voudrais être le porte-parole de leurs vies, de leurs pensées et leurs espoirs d’avoir une vie meilleure. Je pense en particulier aux personnes exclues de l’économie, aux personnes qui sont victimes des guerres et des violations des droits humains.

5. Les jeunes sont souvent définis « les leaders du lendemain ». Les recommandations du Forum des Jeunes seront présentées à la 40ème session de la Conférence Générale de l’UNESCO où tous les Etats membres se réunissent pour décider. En matière d’Education, Sciences (surtout le Climat) et Culture, quelle suggestion et quel projet vous proposeriez au nom des jeunes du monde catholique ?

Dans le domaine de l’éduction je crois important de donner d’avantage de pouvoir aux individus et aux groupes de citoyens pour agir sur les conditions sociales, économiques, politiques ou écologiques auxquelles ils sont confrontés. Comment ? en aidant les enfants et les jeunes à découvrir leurs talents sutout pour les personnes qui sont oubliées par la société, comme par exemple les réfugiés et bien d’autres. Si nous nous mettons ensemble en acceptant nos différences, nous serons plus forts pour faire face aux défis du monde d’aujourd’hui comme le climat et la pauvreté. Imaginez avec moi le monde de demain avec des personnes remplies des talents, d’espoir, de responsabilité sociale et de bienveillance mutuelle.

6. Le Forum avec des jeunes, qui viennent de tout le monde, correspond-t-il à votre approche à la rencontre des cultures différentes ?

Bien sûr, c’est totalement ce que je cherche. Je viens d’une culture très ancienne (assyrienne) dont je suis fier, j’ai aussi une deuxième culture dans je suis fier, bien évidemment la culture française. Rencontrer des personnes d’autres cultures me permettra de commencer a réaliser ce qui me tient le plus à cœur, construire un monde uni.

7. Le principal objectif de l’UNESCO, écrit dans son Acte Constitutif, est celui de construire la Paix dans les esprits des hommes et des femmes. A ce propos, selon vous, en tant que catholique à l’11ème édition du Forum des jeunes à l’UNESCO, quelle peut être la principale contribution donnée par les jeunes catholiques à la lumière des enseignements de l’Eglise ?

La contribution la plus spécifique des jeunes catholique me semble être : le pardon dans les situations conflictuelles qu’elles soient personnelles, collectives et entre les peuples. C’est l’espérance que nous pouvons apporter pour un monde de paix.

A cette occasion Monsieur Azeez Sadeq, en tant que représentant du Saint-Siège parmi les jeunes, a préparé une réflexion, sous forme d’un discours à adresser aux organes directeurs de l’UNESCO, ainsi que aux jeunes praticipants. Le texte est disponible ci-dessous :

Document(s)