Sous le Haute Patronage de l’UNESCO, la Mission Permanente d’Observation du Saint-Siège auprès de l’UNESCO en collaboration avec le Conseil Pontifical Justice et Paix

La Terre, notre Maison commune : défis et espoir

Maison de l’UNESCO le 9 novembre 2016

Accueil > Actualités > La Terre, notre Maison commune : défis et espoir

Sous le Haute Patronage de l’UNESCO et en collaboration avec le Conseil Pontifical « Justice et Paix », la Mission Permanente d’Observation du Saint-Siège auprès de l’UNESCO a organisé le colloque « La Terre, notre Maison commune : défis et espoir » le 9 novembre 2016 à l’UNESCO. Parmi des nombreux Ambassadeurs présents, l’assistance était nombreuse et attentive, environ 250 personnes.

Les quatre pistes de réflexions qui ont été présentées pour un premier bilan sur l’Encyclique « Laudato Si’ » publiée par le pape François en juin 2015 sont les suivantes :
- Les concepts clés de l’ « Ecologie intégrale et son évolution dans la Doctrine
sociale de l’Eglise »
-  La Lettre Encyclique Laudato Si’, la science et la spiritualité écologique
-  Le livre de la nature dans Laudato Si’
-  La racine humaine de la crise écologique.

Le point de départ de la réflexion s’inscrivait dans l’appel du Pape à un changement de direction de notre modèle de développement durable, qui vise à donner plus de centralité aux principes de solidarité, de justice, d’équité et de participation. Surtout à travers la réalisation des trois objectifs complexes et interdépendants suivants : promotion de la dignité humaine, lutte contre la pauvreté, et respect de l’environnement.

Encore, l’année 2015 a vu une éveille de conscience au niveau international très forte. Plusieurs conférence partout dans le monde, Addis Abeba (Conférence internationale sur le financement du développement, juillet 2015), New York (Assemblée pléniaire des Nations Unies, septembre 2016), Paris (COP 21, décembre 2015) ont mis au centre de l’attention mondial les thèmes de l’écologie et du développement durable. Et grâce au Pape, l’Encyclique a donné et donne encore une contribution efficace à ces nouveaux enjeux.

Lors du Colloque S. Em. le Cardinal Peter Kodwo Appiah Turkson, aussi, l’a rappelé « avec l’Encyclique Laudato Si’, le Pape François a souligné les efforts nécessaires pour assurer un futur à notre planète, dans la conviction que le paradigme basé sur la moralité est le seule chemin à prendre pour le bien des générations futures ».
Ce sont les générations futures, eux-mêmes, qui ont pris la parole et montré quel a été la réception de l’Encyclique dans le monde parmi les jeunes.

Mgr Francesco Follo a ouvert le colloque avec une introduction sur l’urgence de promouvoir une éducation au développement durable.

PDF - 119.9 ko

Madame Irina Bokova, Directrice Générale de l’UNESCO, absente du Siège, s’est faite représenter par Monsieur Getachew Engida, Directeur général adjoint de l’UNESCO, pour prononcer son allocution d’ouverture.

PDF - 1.5 Mo

Le cardinal Peter Kodwo Appiah Turkson a ainsi prononcé son allocution principale dont le titre est « Le concept clé d’« Ecologie intégrale » et son évolution dans la Doctrine sociale de l’Eglise ». En effet, il a offert ses remarques sur les enseignements sociaux Catholique relatifs à l’environnement et sur les contributions de Pape François sur l’écologie intégrale. Lire le discours

PDF - 625 ko

Le Cardinal a aussi montré une vidéo sur le lancement de l’Encyclique par le Pape François. Voir la vidéo


Les intervenants ont après pris la parole : Sr Professeur Cecile Rénouard était la première avec son intervention « La racine humaine de la crise écologique ». Elle a bien montré qu’il faut s’interroger sur les ressources éthiques et spirituelles disponibles en vue de favoriser une créativité collective au service du lien social et écologique, du bien commun. Lire le discours

PDF - 305.3 ko

Elle a été suivie par le Professeur Pierre-Jean Léna qui a prononcé son discours « La Lettre Encyclique Laudato Si’, la science et la spiritualité écologique ». Il a insisté sur l’appel de l’Encyclique à une écologie intégrale en soulignant les liens entre l’humanité et le monde naturel que la poursuite de solutions technologiques fait oublier. Lire le discours

PDF - 213.3 ko

Le Professeur Dominique Vermersch a conclu le tour des interventions avec son discours « Le livre de la nature dans Laudato Si’ » ou il a fait noter liens très forts entre la dimension environnementale et les dimensions humaine, sociale, économique et culturelle de l’existence à l’intérieur de l’écologie intégrale.
Lire le discours

PDF - 488.6 ko

En conclusion, la vidéo du JECI a été montré. Voir la video

Voir les photos

JPEG - 1.1 Mo
JPEG - 1.1 Mo

Document(s)