Activités


Rome, 8 novembre 2018

Saint-Siège : engagement pour l’accès à l’eau

Conférence "La gouvernance d’un bien commun : l’accès à l’eau potable pour tous"

Accueil > Agenda > Saint-Siège : engagement pour l’accès à l’eau

Le Dicastère pour le Service du Développement Humain Intégral, en collaboration avec les Ambassades des Etats-Unis-d’Amérique, France, Italie et Monaco près le Saint-Siège et avec le patronage de l’Université Pontificale Urbaniana, a organisé une Conférence sur le thème "La gouvernance d’un bien commun : l’accès à l’eau potable pour tous" qui aura lieu le 8 novembre prochain à Rome.

De nombreux experts provenant de différents pays et quelques diplomates seront engagés pour contribuer à ces réflexions afin d’adopter une vision et une action, intégrales et à plusieurs niveaux pour faire face aux défis liés au ressources hydrologiques.

Cette conférence aura pour but de :

  1. Analyser la situation mondiale et évaluer les progrès ainsi que les impasses et les échecs dans la tâche fondamentale de fournir de l’eau aux assoiffés ;
  2. Souligner la conception de l’eau comme bien commun, essentiel pour la vie, et destiné à l’ensemble de la famille humaine, ainsi que la nécessité d’une approche fondée sur la responsabilité sans oublier les contributions de la spiritualité et de la culture ;
  3. Apporter une contribution utile et inspirante en vue des prochaines réunions et engagements internationaux concernant l’eau.
Programme de la Conférence

La question de l’eau, sous tous ses aspects, est au coeur des priorités du Saint-Siège, comme l’a montré clairement le Pape François le 1er septembre dans son Message pour la Journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la création.
C’est d’ailleurs pour cette raison que le Saint-Siège a participé au forum de l’eau à Brasilia les 19 et 20 mars 2018 et y a prononcé une allocution.

Le soin de notre Maison Commune a fait aussi l’objet du colloque "La terre Notre Maison Commune : defis et espoir" organisée par le Saint-Siège auprès de l’UNESCO le 9 novembre 2016 et inspiré par l’appel du Pape François à une « révolution culturelle », à une « citoyenneté écologique » et à « une éducation à la relation entre l’humanité et l’environnement » (Lettre Encyclique « Laudato Si’ »).